poèsie

Bienvenue sur mon blog

 

J ‘irai m’endormir 8 janvier, 2016

Classé dans : Non classé — poete38 @ 11:08

J’irai m’endormir où les ailes poussées sur  l’ancre de ma vie me mèneront!

loin de tout ce vacarme mortifère que jallonne les échos de cette terre !

Toi si belle et si envoûtante ,moi si triste de tant de haine à l’encolure de ton ventre rond…

L’humanité dans sa diversité se raccroche au pilier de cet espoir d’université unique!

Mais le bras du mal naît de cette cohorte pour envahir le sang de son origine..

Empoisonne l’esprit et fait naître un combat cruel et assassin..!

J’irai m’endormir où les ailes poussées sur l’ancre de ma vie me mèneront!

Lorsque dans mes bras les larmes devenues trop lourdes s’en iront arrosées le jardin d’eden

où l’on dit que notre âme danse sur la musique des anges!

 

 

 

AU FOND DE TES YEUX 22 août, 2013

Classé dans : POESIE — poete38 @ 11:12

Au fond de tes yeux

AU FOND DE TES YEUX dans POESIE img_1156-300x168

MON AMOUR

Je vois des histoires belles…

Au contour de tes yeux se sont inscrits

des sillons ceux de notre histoire.

Mon amour,mon tendre ami,

Je voudrai du bout des doigts caresser ton sourire dont la douceur berce mon attente.

Au fond de tes yeux ,l’océan se reflète versant parfois des larmes de ressenti,lorsque nos âmes fusionnent…

La mémoire se voile parfois…emportant chaque souvenir dans le creux de ma mémoire…

Au fond de tes yeux, j’ai déposé tant de regard,que ma vie est ta vie.

Ta  Joe

 

 

 

 

LE …THEATRE DE LA PENSEE 12 juillet, 2013

Classé dans : Non classé — poete38 @ 10:23
LE ...THEATRE DE LA PENSEE img_1061-300x168

le temps qui passe...

La pensée semble un instant soudée au socle de la réalité,puis comme l’éclair survient vive et fugace!S’attarde parfois ou bien s’évanouie.

Portée par des ailes invisivibles,voyageuse et  solitaire elle se nourrit d’un instant de totale liberté pour goûter au plaisir des anges du rêve!

Tendre compagnie ou bien tristesse nous aimons fuir dans ses bras grands ouverts!Baignée de silence elle s’offre à nous comme une bouée de sauvetage ou bien ramène.

telles les vagues d’une mer déchainée tous les débris du bâteau coulé dans ses profondeurs.Survivance de fragrances du passé venant comme le ressac cogner contre le mur de la mémoire!

Multitude de souvenirs dans la galaxie de notre cerveau telles des météorites en errance se meurt en poussière d’étoiles ou bien tel un impact blesse le ciel de la pensée.

Certains silence se baignent au bain des lumières là où le soleil du feu de sa passion brûle les coeurs…

Au jardin du silence la semence fertile du chagrin enfouie sous le terreau de la douleur dort du sommeil de l’oubli pour ne point voir naître les larmes.

Dans l’écrin porteur de la perle de nacre reposent d’un sommeil léger tous les trésors de l’âme belle pour apparaître comme un diaporama sur le visage du songeur!

Alors vient sur le sourire la douceur des jours heureux!

Sur la scène de l’immense theâtre de la vie se joue le remix du temps qui passe!On y vient entendre la complainte des jours enfouis!On  y vient prendre l’elixir de la renaissance.

Josette

 

 

 

L’âge d’or 26 septembre, 2012

Classé dans : POESIE — poete38 @ 9:11

Le temps a fait fuir les manques

remplacé les larmes par les rires,

cultive en son jardin secret les roses blanches d’un amour,

Le poète a chanté…

Le temps s’est épris d’un sourire,au creux d’une jolie ride naissante.

Le temps emporte la belle jeunesse,fait naître un empire…

Il s’amuse du regard noyé d’étoiles!

Le poète a chanté…

Le coeur se souvient de vous,c’est sa raison d’être!

Au crépuscule naissant,il gonfle les voiles d’un espoir…

Un enfant à venir,une main qui se tend,une présence!

Le poète a chanté…

Le temps  fuit encore,mais reste le temps des demain,

pour lire les pages d’un destin avec toi,près de lui!

Le temps cueille les fruits de sa moisson.

Le poète a chanté…

JOE

 

 

 

Evasion 22 avril, 2012

Classé dans : Non classé — poete38 @ 9:30

Au jardin des souvenirs on  cueille la rose avec une pensée fugace,

L’eau  venue de ces larmes baigne le coeur séché par l’oubli.

Le regard profond posé sur l’horizon rougit d’une flamboyance,

L’âme se glisse dans les draps de soie,embrasse le creux d’un cou joli!

 

Vient le sourire du désir de l’instant au plus intime palace,

Et explose sous le crépuscule l’arc en ciel de ses mots d’amour à l’infini.

Vient ma jolie ton parfum envoûtant grise mon coeur d’une espérance,

Et croit encore à la venue de tes mains sur ma peau,d’un cri dans ma nuit.

 

La chaleur d’un baiser sur ma bouche,la venue d’une extase!

ô ,tendre sentiment que l’on serre sur son coeur endormi.

C’est une folle nuit d’amour sous la clarté lunaire,or du silence,

Finesse d’une senteur charnelle,fleur éclose sous la caresse accomplie!

 

 

La fenêtre restée ouverte,au petit matin des perles de trasparence…

En collier naissent sur la terre endormie.

Le jardin des souvenirs verse les larmes de sa muse,

Les paupières s’abaissent,ne cherche plus la mélancolie.

 

La malle au bonheur est pleine d’images brodées de dentelles en  transparence,

Nées sous la plume pleine du poète,offrande des écrits.

Ouverture sensuelle du livre ,pêle-mêle intense!

Un cri dans ma nuit fait battre ce coeur à l’infini… Joe

Evasion IMG_0141-300x168

 

 

Hier 30 mars, 2012

Classé dans : Non classé — poete38 @ 10:35

A travers les carreaux,  le regard posé sur les palombes voletant de branche en branche des bouleaux du vert parc,la mémoire des tartines beurrées et recouvertes de confiture,se glisse au fond de la gorge en un délice souvenir….Le sourire de nos mères comme une rose ouverte distribuant du bonheur au jardin envahit de rires d’enfants…soufle de  l’ange un instant caresse la joue!!! La lumière des jours enfuis remplie le coffre au trésor,les paroles en ronde jolie,le partage du temps en un éternel encore…Tant de ballades sur les chemins de notre enfance,tant et tant de souvenirs enfouis que l’on remonte avec la vague d’une nostalgie heureuse panse le manque de nos chers disparus…Notre coeur de maman se souvient,une musique douce enlace notre âme baignée du parfum de la maternité,grandie du divin sacrifice que la mort nous arrache…Même pas …puisque tout est éternité.

                                                 JOSETTE à COLETTE

 

 

AU-DELA DES MOTS 7 mars, 2012

Classé dans : Non classé — poete38 @ 10:33

AU-DELA DES MOTS IMG_0154-168x300

01/02/2000

Aujourd’hui,tout est comme un jour après une tempête tumultueuse.

Aujourd’hui,c’est un regard différent  pour une femme en  évolution.

Après une leçon de vie pleine de sentiments forts,de regards noyés et d’un sourire éffaçé.

Aujourd’hui,c’est sentir sur son corps ce soleil chaud qui réchauffe et traverse l’armure d’argile et fait fondre les regrets.

Aujourd’hui plus qu’hier,tenir entre les mains les roses de l’amour.

Mes mains tremblent et l’écriture se fait avec l’émotion d’un aveu,mon coeur bat vite et les larmes de tant de « Au delà des mots »se font brûlantes pour finir dans le creux de ma main,

retenues en otages,pour me souvenir toujours.

 

 

A TOUTES LES GRAND-MERES 4 mars, 2012

Classé dans : Non classé — poete38 @ 11:18

LES SIENS,LES TIENS,LES MIENS, LES NÔTRES,

Tant d’amour ancré dans le coeur d’une femme grandie par les joies d’être mère avant tout!

Les bras grands ouverts où se blottit tout l’espoir d’un si grand don de la vie!

Des larmes pour dire les joies ou les peines  d’une mère accouchée de leur existence!

Des je t’aime pour dire merci d’être là… MAMAN

 

 

Ma Mamie! 1 mars, 2012

Classé dans : Non classé — poete38 @ 9:52

 

 

 

 

 

 

Ma Mamie! 2992420887_1_7_gcBIxlx81-300x200

Quelle chance d’avoir une Mamie comme çà.Elle est jeune,belle,une vraie poète.Elle a tout plein d’amis(es),des grands,des gros,des petits,des moches…On ne voit pas des Mamies comme ça tous les jours.Ma Mamie de toute façon elle est unique:Elle aura 60 ans au mois d’août.Une belle fête se prépare!Elle a sept petits enfants et bientôt peut-être elle s’agrandira!Son mari est un  très bon jardinier,gare à vous qui mettrez les pieds dans son jardin!Les animaux c’est toute leur vie,les chats,les chiens,les poules.Si un jour ,je viendrai à perdre ma Mamie,je ne sais pas ce que je ferai.Pleurai surtout.Ce serai un vrai manque,mais ne parlons pas de ça maintenant.Mon poème n’a pas vraiment de sens,mais je m’ennuie.Ma Mamie,unique en sons genre.Morgane,plus précisément!TA Nénette qui t’aime!

 

MORGANE

 

 

 

Nénette 21 février, 2012

Classé dans : Non classé — poete38 @ 12:20

Elle a les yeux plus grands que l’univers,le sourire plus large qu’un océan!

Elle est le soleil  qui frappe aux carreaux les jours de pluie!

Un coeur de pétales rouge qu’elle distribue au gré de ses envies!

Pas de pitié pour les méchants ! elle ne connaît que la tendresse d’un je t’aime…

!Nénette  IMGP5231-300x225

MAMIE JOE

 

12345
 
 

artave |
NOSTALGIE EN VRAC |
blog irrégulier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jfzimmermann
| expressions
| TWILIGHT